Un grand pas pour l’humanité

Finalement ils s’aiment.

Séparée de Zébré, son conjoint, Madame Cichlidé nage dans le pessimisme. Son couple va à vau-l’eau. La pauvre ! Non mais aussi quelle gourde ! Pour une fois qu’elle pouvait en profiter, se la couler douce, respirer de toutes ses ouïes, sans bonhomme pour lui souffler dans les branchies. Pas son genre ? Alors inutile d’insister, aqua bon poursuivre cet essai, rendez lui son Zébré, vous voyez bien qu’elle y tient, apparemment lui aussi qui frétille à son approche. Test concluant. Félicitations au biologiste qui a mené l’expérience : le poisson Amatitlania, le prénom de Mme Cichlidé, est capable d’attachement émotionnel. Test suivant encore plus intéressant, attention du vrai, de l’authentique, vérifiable, sans noyer le poisson : Ama peut-elle s’attacher au biologiste ou l’inverse si vous préférez ? Et pourquoi pas, ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ?

spacer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.