Rageant autrement dit horripilant

Mais encore ? Une affaire de poils.

Pileux est horripilé, les poils lui tapent sur le système. Ainsi le mauvais poil mal luné, pas à prendre avec des pincettes, se plaint sans cesse d’avoir été caressé dans le mauvais sens, à rebrousse poil. Pénible, comme le un poil trop près et le un poil trop loin qui ne tombent jamais pile poil. Et l’autre à poil toujours à se vanter de n’avoir pas un poil de graisse, exaspérant. Quant au poil dans la main, impossible de lui faire reprendre du poil de la bête. Sans rire, pas du tout au poil, le poil au nez qui se poile, à peu près aussi irritant que le poil à gratter. Rasoir le poil de moustache, barbant le poil de barbu. Epis il y a le cheveu, de mèche, qui s’en mêle. Ras le bol, vivement qu’il n’en reste plus qu’un sur la tête à Mathieu.

 

 

spacer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.