Quand on est déboussolé

On nage.

En pleine confusion à l’instar de ces deux baleineaux retrouvés là où on ne les attendait pas. L’un remontait la Tamise, peut-être en espérant retrouver sa mère transformée, vu le climat, en baleine de parapluie. L’autre qui sillonnait la Côte d’Azur pouvait, comme son père, rechercher des baleines de soutien-gorge. Pas de quoi ricaner comme une baleine. Qui d’entre nous pourrait affirmer n’avoir jamais perdu le nord et pédalé dans la choucroute ? Ou la semoule si vous préférez, bien qu’il y ait des amateurs de yaourt. Sans conséquences quand les bornes ne sont pas dépassées, sinon la punition peut être sévère. Un certain Jonas en a fait la triste expérience, coffré trois jours de suite dans le ventre d’une baleine.

spacer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.