On passe au vert

Machinalement vous pensez orange, prêt à accélérer.

Trop lent, trop mou, trop fatigué, manque évident de vitamines C. Aux toutes dernières nouvelles, du scientifiquement prouvé, l’orange contient trois fois moins de vitamine C que le vert du persil. Donc en lieu et place du verre de jus d’orange vous vous mettez au persil, le bouquet. A consommer cru sinon c’est cuit, sa tendre moitié de C l’a quitté. Recommandé en persillade, haché menu, pour essayer de rendre attrayante une patate à l’eau qui, elle-même épluchée et égouttée, a perdu 75% de son C. Tristounet sauf en compagnie d’une belle pièce de viande persillée pleine de vitamines, de la B3 autrement dite PP, tout ce qu’il faut pour se ragaillardir (bien sûr avec modération). C’est vrai quoi, on ne peut pas vivre éternellement de persil et d’eau fraiche.

 

 

 

spacer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.