Le signal du départ

Question de savoir vivre.

Votre cher et tendre est lancé dans une discussion passionnante avec vos charmants hôtes mais l’heure tourne et vous aimeriez regagner vos pénates. Comment s’y prendre ? Lever le siège en pliant bagage ? Impossible, vous vous êtes rendue à cette invitation comme vous êtes, sans bagage. Lancer à la volée « Marcel il est temps de mettre les voiles » ? Cramoisi le Marcel. Mieux, on se retire, à condition de prononcer distinctement la première syllabe, re, sans ajouter dans nos appartements, trop m’as-tu-vu. A défaut une mimique éloquente. L’œillade ? Petite friponne, vous avez quoi en tête ? Le bâillement ? A s’en dérocher la mâchoire. Une suggestion, singer. A Sumatra la femelle Orang Outan se gratte pour signaler qu’il faut décamper. Essayez en vous cantonnant, bienséance oblige, sur du neutre comme le bras. Doucement sans aller jusqu’au sang, patiemment, Marcel est dur à la détente.

 

spacer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.