Le possessif à posséder 2/7

Quand ma s’en mêle.

Selon les témoins, l’individu est resté des heures et des heures à mater sous le balcon. Manifestement un malandrin qui manigançait un mauvais coup. Matois en plus. Son air engageant était un leur, pardon un leurre, qui pouvait en tromper plus d’un. Peut être même faisait-il partie d’une bande de vos leurs. Ma foi c’était à craindre et de broder et de broder. Quel cinéma, c’est fou comme on peut vite dramatiser ! Après enquête, le suspect s’est avéré être l’agent qu’un anglais a délibérément envoyé au casse pipe en le rendant maboul d’une véronaise. Quel malheur, on sent que sa, pardon, que ça va finir mal. Comment il s’appelle le Roméo ? Montaigu. Mama Mia. A bientôt.

spacer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.