Le blé

Dur, dur pour les pâtes.

Le blé va manquer cette année, surtout le dur, moins le mou, enfin le tendre, celui qui sert à faire le pain des fois mou. Le dur du Canada, principal producteur mondial, a mal supporté la sécheresse de cet été. Comme c’est la matière première des nouilles, c’est peut-être cuit pour le macaroni. On ne pourra pas trop ta blé non plus sur le spaghetti. Mais vous verrez il y en a des qui vont essayer de nous rouler dans la farine. Il faudra veiller au grain. Toutes réflexions faites on peut d’ailleurs se demander pourquoi le Canada est l’épi centre du dur. Bien sûr la qualité de la terre, les grandes prairies du côté du Saskatchewan  (oui c’est dur à prononcer) mais si c’était tout bonnement un pays é pâte an ? C’est réal ist non ?

 

spacer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.