L’Amour s’expose

A Paris au Palais de la découverte.

Que va-t-on bien pouvoir découvrir ? En premier lieu, ce qui saute aux yeux, c’est une évidente complicité avec le kleenex. Une fois bien équipé d’au moins deux boites le visiteur est invité à apprendre la conjugaison de Cocteau, le passé pas simple, le présent indicatif et le futur conditionnel. Avant de poursuivre deux mises en garde. D’abord celle de Cameron (le cinéaste de Titanic), ne pas se faire mener en bateau, surtout dans des eaux glaciales, à moins deux degrés l’issue peut être fatale. La seconde émane du milieu médical, éviter le cœur d’artichaut. Après quoi parcours dans l’ordre des choses : que je t’aime, que je t’aime ; gai gai marions nous, mettons nous la corde au cou ; je suis venu te dire que je m’en vais. Final en option, soit il n’y a pas d’amour heureux, deuxième boite de kleenex, soit ouf c’est pas trop tôt, rangez les kleenex.

spacer

2 commentaires sur “L’Amour s’expose

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.