La vie parisienne

Un aperçu pris sur le vif. Il est 8h30, un mardi ordinaire.

Un individu vole une chèvre (tondeuse écologique) qui broutait tranquillement dans le jardin des Tuileries de la capitale et prend le métro en sa compagnie. Avant d’être reconduite à l’air libre par la force (de police) la prénommée Blanchette a eu tout le temps de descendre les escaliers (quatre à quatre ?), d’emprunter le couloir de la station de métro, de passer son ticket de transport au portillon, d’accéder au quai, d’attendre l’arrivée de la rame et d’y grimper, le tout sans étonner qui que ce soit. Deux explications possibles. La moins crédible, à cette heure très matinale les voyageurs sont pour moitié endormis, l’autre moitié somnolente. La plus plausible, ton blasé, c’est encore un coup de Monsieur Seguin qui cherche à mettre sa chèvre à l’abri du loup.

spacer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.