La cuisine française sujette à critiques

Trop blanche.

Une conférencière de l’université du Connecticut (USA) soutient que nos habitudes alimentaires sont racistes, façonnées par les normes des classes blanches. A table, ton sur ton. D’entrée de jeu sans attendre, un poireau, le blanc en vinaigrette. En plat principal, sans autre forme de procès, un blanc de poulet. Et, sans en faire un fromage (blanc), on passe au dessert, une meringue de blancs d’œufs montés en neige, même en été. Le tout arrosé d‘un petit blanc sec (le grand est imbuvable) et là dessus un café avec un carré de chocolat (le point noir du menu). Plus typés les effets secondaires. Rouge la peau des joues, le petit blanc monte à la tête mais ne pas se faire de bile, elle elle reste verte comme les petits hommes et le rire est jaune lorsqu’il s’agit de payer la note. Alors raciste notre cuisine ?

spacer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.