Grenouille, au jeu des mots

Un destin.

Déjà dans sa grenouillère de bébé elle gigotait des pattes, impatiente de conquérir le monde, à vouloir se faire aussi grosse que le bœuf. Mignonne comme tout on lui aurait donné le bon Dieu sans confession. Mais comme grenouille de bénitier ça ne paye pas, elle est parti grenouiller dans les finances où elle a fait bouffer la grenouille à plus d’un, en particulier à cet idiot qui a eu l’outrecuidance de lui offrir un crapaud, dans le diamant le défaut était visible à l’œil nu. Elle a fini par tomber amoureuse d’un plongeur, son homme-grenouille, et par se faire embaucher à la météo. Naturellement, comme tous les enfants, leurs têtards font la pluie et le beau temps à la maison Nénuphar.

spacer

2 commentaires sur “Grenouille, au jeu des mots

  1. Francis Cambruzzi

    L’homme grenouille a évidemment fait appel à un crapaud accoucheur pour donner naissance à ses têtards, accompagné par une rainette au piano crapaud

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.