Cadeau de rupture

Une tonne d’oignons.

Il l’a quitté sans aucun remords. Elle en a pleuré trois jours durant. A son tour de verser toutes les larmes de son corps devant la tonne d’oignons qu’elle lui a fait livrer sur le pas de sa porte. Les faits se sont déroulés en Chine. Bien que ce ne soit pas nos oignons, qu’en serait-il en France ? Sous le coup de la colère, encore fumante, comme l’oignon fait la soupe et la soupe fait l’homme, elle lui refilait la recette de celle à la grimace. Il n’aurait même plus osé se regarder dans la glace. Plus réfléchie, il ne perdait rien pour attendre, le plein été de préférence, la vengeance étant un plat qui se mange froid, elle prenait le temps de lui en préparer un aux petits oignons. Il en aurait soupé, croyez moi. Somme toute, au lieu d’oignons elle lui faisait livrer des tonnes d’ail. Affriolant aïoli, et de l’ail au lit ils se seraient rabibochés.

spacer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.