Boule, au jeu des mots

Ras le bol.

Vous vouliez vous changer les idées, boulimie de nouveautés au printemps, et puis boulette sur boulette, un deux, trois…six boulettes, le bouquet, d’où votre envie d’envoyer tout le monde bouler, sur les roses. Après les fines herbes, les fleurs. On a bien cru que vous étiez en train de perdre la boule. En réalité pas la boule mais les boules et pas perdues, coincées au fond de la  gorge et il y a de quoi. C’est vous ça la boule à zéro comme la tête à Toto ? A se demander ce qui vous a pris de vous faire raser le crâne. La prochaine fois pensez à Mathieu, lui au moins il a gardé un cheveu.

spacer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.