Ame, au jeu des mots

Bien entendu.

Vous voyant songeuse, il vous chuchote « l’âme erre ». Vous comprenez la mer et vous vous imaginez bercée par les flots bleus le long des golfes clairs, une âme de poète. Ou plutôt vous saisissez la mère, aussitôt vous vous alarmez « aurait-elle perdu son chat ? Que lui a répondu le Père Lustucru ? », une âme charitable. Ou bien vous avez ouï l’amer, souvenir du jour où vous avez compris que le père Noël n’existait pas, une âme blessée. Plus tard rassérénée par un hoquet, l’amer hic, son Amérique à lui c’est vous Madeleine qu’il attend là, touchée plein cœur, une âme sensible. Vous ne vous appelez pas Madeleine ? Non, Amélie. Qu’est ce qui vous lie à lui Amélie ? Son âme d’airain. Lui aussi il a l’âme qui erre hein ? Parfait pour vous entendre.

spacer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.