Aise, au jeu des mots

Le bien ou le mal.

Blaise est invité à se mettre à l’aise. Que fait-il ? Il prend ses aises. Après quoi il est bien à l’aise. Moralité, pour être à l’aise, fortuné, faites vous inviter. Balaise ! Et si Blaise n’avait pas été invité à se mettre à l’aise, qu’aurait-il fait ? Un peu gêné il en aurait quand même pris à son aise en soupirant d’aise. Moralité, soupirez pour être à l’aise, le début de la fortune. Foutaise ! Alors que peut faire le Blaise pas à l’aise ? Cacher son malaise en débitant des fadaises le sourire aux lèvres. D’aucuns pourraient l’avoir mauvaise, ce qui vaut bien son pesant d’or. Punaise ! Allez, prenez donc une chaise Blaise.

spacer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.