A propos de pâtes

L’eusses tu cru ?

C’est une affaire d’accent. Avec le circonflexe, chapeau, c’est tout bon, comme un coq en pâte, choyé, chouchouté, la vie rêvée. Sans chapeau c’est une vie de patachon, sur la mauvaise pente, celle qui mène à la débauche, une orgie de nouilles. Oui les pâtes c’est le pied, c’est patent, mais point trop n’en faut au risque de s’empâter. Sans pâté ? Alors non seulement il faut réduire les pâtes mais en plus il faut supprimer le pâté ? C’est mieux, le pâté appâte l’appétit et appelle les kilos. Même sans avoir la patte lourde ? Même. On en est baba. Hé bien il ne manquait plus que celui là. Et pourquoi pas au rhum tant qu’on y est.

spacer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.