A propos d’animal

C’est tout bête.

Il y a la petite que l’on s’efforce de chercher, rien que pour embêter son monde. Et si le monde est chatouilleux, il ne rigole pas pour autant quand elle monte, monte, monte en  faisant guili guili. Il y a la noire. Elle essuie crasse sur crasse tant elle est détestée. Bien que l’on ne puisse pas la voir en peinture, pour sa part elle en voit de toutes les couleurs. Il y a la bête de scène, un danger public capable de brûler les planches et d’enflammer la foule. Quant à la bête curieuse regardée avec insistance, lorsqu’elle consent enfin à l’ouvrir et balance d’une voix rogue « qu’est-ce qu’elle a ma gueule », aucun  doute possible c’est un ours.

 

spacer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.