A géométrie variable 8/8

Le point de vue.

Je n’hésite pas à m’exprimer. Qui suis-je, interrogation. Quelle question, exclamation. Point de suspension, le temps nécessaire à la réflexion. La réponse arrive : je suis à la fois le point de départ et le point d’arrivée. Entre les deux je regarde le déroulement des épisodes. Souvent désappointé, c’est un peu monotone. On sait d’avance ce qui va se passer, point de doute. Version neuneu. Ils s’aiment, un désaccord, sur le point de rupture, ils ne s’aiment plus, terminé, le point d’orgue. Version bang bang. Ils pensaient avoir trouvé un point d’accord, au dernier moment un point de divergence, la faute à qui ? On flingue, point barre. Mais j’arrête là, point trop n’en faut…jusqu’à la prochaine série d’articles.

spacer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.