A géométrie variable 6/8

Le trapèze, quel cirque !

Il a placé la barre tellement haut que son numéro de haute voltige est à quitte ou double. Une sacrée gymnastique, et sans filet, s’il ne veut pas tomber justement de haut, l’équilibriste. Il le sait, la critique est aisée mais l’art est difficile. Bonne condition physique exigée. Avec lui les inconditionnels de son trapèze ordinaire, l’os du poignet, fermeté, le muscle dorsal, souplesse. Face à lui, dans à peu près la même ligne, les parallèles. A gauche ou à droite, selon le sens du vent, les obliques prêts à trouver le moindre biais. En piste. Quelques acrobaties pour s’échauffer, il se lance. On sent qu’il a été à bonne école. Va-t-il briller pour autant ?…au prochain article.

spacer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.